Cette année 24 Jeunes de seconde ont répondu à l’appel de la Pastorale des Jeunes pour apporter leur aide aux services qui accompagnaient des malades qui se rendaient à Lourdes dans le cadre du pèlerinage diocésain des Hospitaliers. Nous tenons à les féliciter pour leur comportement, leur dévouement, leur respect, leur bonne humeur, et la chaleur qu’ils ont su donner à tous ces malades.
Demander à des jeunes de 2de, de « s’oublier un peu » le temps d’une semaine. Faire abnégation de soi, pour se rendre entièrement disponible à des personnes âgées, des malades, des personnes dépendantes, …, n’est pas évident.
Le maître mot sur lequel nous avons travaillé avance ce pèlerinage tenait en cette parole de St François d’Assise : « C’est en se perdant de vue que l’on se trouve. C’est en se donnant qu’une joie profonde nous est offerte ! »

Et c’est bien ce que chacun d’entre eux a vécu.

Voici le témoignage d’un jeune qui renvient du pèlerinage du train bleu à Lourdes et évoque l’importance du partage et l’autre relation qui se crée avec les enseignants accompagnateurs :

« Étant un minimum croyante, je ne pensais pas vivre une expérience aussi belle, riche en émotions, en amour et faire de merveilleuses rencontres en si peu de temps, Lourdes m'a permis de me sentir libre, de respirer, de faire une pause, d'oublier le stress constant et m'a appris que même les personnes qui ont besoin d'aide nous aident aussi. Cet amour et cette puissance entre inconnue nous montre l'importance d'accepter l'autre, de l'aider et apprendre à l'aimer, dans toute notre différences. Lourdes nous a tous unis, là-bas beaucoup de sentiments se mélangent : joie, peine, amour, amitié…

En ayant vécu ce pèlerinage je ne pensais pas pleurer autant (pour une raison que j'ignore encore), et je ne pensais pas non plus trouver auprès de mes enseignantes accompagnatrices du réconfort, de l’écoute et du partage. Nous avons bien été préparé avant grâce à des réunions… Et à peine descendu du train on avait déjà plus l’impression que c’étaient nos profs qui accompagnaient mais des gens comme nous qui venaient chercher quelque chose d’unique et exceptionnel.

Lourdes m'a changé un petit truc je ne sais pas quoi mais quelque chose en bien, sincèrement au début je n'y croyais pas je pensais que j'allais revenir en étant la même personne, mais non la bas j'ai ressenti quelque chose j'ai pleuré mais ça ne s'explique pas. Tout ce que j'ai vécu à Lourdes m'a servi à apprendre qu'il fallait vivre au mieux chaque moment de sa vie sans se prendre la tête car notre vie vaut le coup d'être vécu !!! »

Depuis trois ans, une récolte de denrées alimentaires est organisée dans l’établissement pendant le Carême. Mais cette année, l’événement caritatif a pris des proportions extravagantes avec 3,2 tonnes reversées à la Banque Alimentaire.

Les élèves du Sacré-Cœur ont récolté plus de 3,2 tonnes de denrées pour la Banque Alimentaire.

Au départ, l’idée était simplement de faire mieux que l’an dernier. La collecte de denrées alimentaires avait permis de récolter 860 kg en 2014 et 1800 l’an dernier, il fallait donc continuer sur cette courbe ascendante. « Nous sommes environ 1000 dans l’établissement, adultes et élèves compris, résume Virginie Mennechez, adjointe en pastorale et à l’initiative de la collecte. Je m’étais dit qu’avec deux kilos par personne on arriverait à deux tonnes et ça serait un très bon résultat ».

« Cela dépasse toutes nos espérances »

L’aiguille de la balance est finalement montée beaucoup, beaucoup plus haut pour atteindre le chiffre record de 3,2 tonnes de produits collectés en une cinquantaine de jours. Et encore, Virginie Mennechez a dû siffler la fin de la partie. « Il a fallu dire stop car on n’allait plus s’en sortir, raconte-t-elle. C’est un truc de fou qui dépasse toutes nos espérances. J’ai l’impression de mettre fait avoir à mon propre jeu, mais tant mieux ».

Pour motiver les élèves, l’adjointe en pastorale passe d’abord dans les classes. Explique le projet et compte sur les profs pour jouer le jeu. Puis elle organise des petits défis entre niveaux, met en place des produits de la semaine pour lesquels les points sont doublés pour la classe qui en ramène le plus. « Il n’y avait rien de plus à gagner que des bonbons mais à chaque fois les uns et les autres renchérissaient, poursuit Virginie Mennechez. J’ai aussi vu des parents arriver avec la voiture remplie jusqu’au coffre. »

Un semi-remorque pour tout embarquer

Au final, les chiffres donnent le tournis : 350 kg de farine, 1,1 tonne de conserves, 400 kg de biscuits, 200 kg de sucre… Il a d’ailleurs fallu faire appel à un semi-remorque pour tout transporter. « À la banque alimentaire, ils n’ont pas compris, s’amuse Virginie. Pour eux c’est exceptionnel, ils ont cru qu’on avait un donateur. Un tel résultat donne surtout une superbe image de nos jeunes alors qu’on dit toujours qu’il faut les pousser, qu’ils sont fainéants… »

Et ce n’est peut-être pas fini puisqu’il reste le concert de l’option musique, le 27 mai, dont la recette servira à gonfler encore un peu plus cette récolte record. « On espère monter à 3,5 tonnes pour coïncider avec les 350 ans de l’établissement fêtés cette année », annonce Virginie Mennechez. Il sera ensuite temps de se creuser la tête pour faire encore mieux l’an prochain.

Julien Dufurier (la voix du nord)

La Passion du vendredi saint

Alors que le repas s’achève, Jésus part prier, de nuit, au jardin des Oliviers. Les disciples le suivent mais ils ont du mal à rester éveillés. Jésus sait que Judas l’a déjà trahi en indiquant aux soldats où le trouver. Les chefs religieux lui reprochent de « se prendre » pour le fils de Dieu, le « Roi messie » et de créer du désordre dans la région. Jésus est condamné à mort.
On charge ses épaules d’une croix en bois, très lourde, qu’il doit porter jusqu’à la colline où il mourra dans l’après-midi.
C’est en mémoire de ces heures d’épuisement et de souffrance que les chrétiens prient le chemin de croix le vendredi saint.

Rendez-vous Vendredi 25 Mars à 11h10 pour vivre le chemin de Croix et à 12h10 devant la salle poly pour le traditionnel pomme/Baguette !

Cette année encore Manu est venu présenter les Rameaux à nos jeunes et cette année encore Manu a remporté un grand succès !

 

Cette année collégiens et lycéens se sont retrouvés chaque jeudi dans la chapelle pour un temps de prière à la manière de Taizé ! Pour une première c'est une belle réussite.

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 28 >>

Retour sur le site du SCT
Bienvenue dans l'espace de la pastorale du lycée SCT

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 25
Avril 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Rechercher

Flux XML

powered by b2evolution free blog software